A lire aussi

18-03-2019 14:22

Agressions sexuelles : Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison

Le chanteur congolais Koffi Olomidé a été condamné lundi par la justice française à deux ans de…
Rejoignez nous sur :

La 4e génération du SUV X5 arrive dans le réseau de Smeia avec une pléthore d’arguments dont un design plus marqué, un intérieur très raffiné, de puissants moteurs et des sophistications à la pelle. En fait, tout a changé sauf le nom !

Souvenez-vous: en 1999, BMW venait d’investir le segment des SUV avec le X5, premier du nom. Vingt ans plus tard, ce modèle est passé au rang de best-seller puisqu’il s’est déjà écoulé à plus de 2,1 millions d’exemplaires à travers le monde. Un succès et une popularité qu’entend bien cultiver la quatrième génération du colosse bavarois qui a conservé de ses prédécesseurs le nom et, dans une moindre mesure, l’allure générale.

Un look plus mature
En effet et une fois de plus, les designers de BMW sont parvenus à faire évoluer le style dans une certaine continuité des précédents modèles. Pourtant, à le contempler plus longtemps, le nouveau X5 change radicalement! Outre des projecteurs plus tranchants (dans le fond comme dans la forme) et un bouclier redessiné, le nouveau visage est surtout marqué par une calandre agrandie dont les deux naseaux sont plus étirés en hauteur, dans la veine des dernières productions de la marque (X7 et Série 7 restylée). Le traitement inédit de la partie arrière est encore plus frappant par le dessin longiligne et en relief des blocs feux. Ces derniers «meublent» judicieusement le grand hayon qui s’ouvre en deux parties, donnant accès à un coffre de 645 litres, voire 1.860 l si la banquette est rabattue. Une grande capacité doublée d’une belle praticité avec l’intelligente ouverture mains-libres (option «Accès Confort»), mais aussi des rails antidérapants qui limitent les mouvements de bagages dans les virages. Bien entendu, il sera question d’un volume plus petit (274 l) dans le cas d’une 3e rangée de sièges, le X5 pouvant toujours être commandé en option à 7 places.

Précieux et généreux
À bord, tout le mobilier a changé. À commencer par la planche de bord qui plaît aussi bien par ses figures géométriques que par son contenu avec, outre un combiné d’instrumentation 100% numérique de 12,3 pouces, un écran de console tactile à commande vocale et même gestuelle dès le premier niveau. En effet, dans la gamme Maroc, tous les X5 reçoivent d’office le cockpit digital, l’écran tactile avec GPS, les sièges en cuir à réglages électriques, les phares à LED, les jantes de 19’’, le hayon automatique et même le stationnement autonome (incluant caméra et radars). Bien entendu, la qualité est toujours au rendez-vous avec des matériaux et des finitions de haute facture à l’image du somptueux cuir de la sellerie. L’équipement fait un bond en avant et les technologies embarquées surfent entre le gadget, le remarquable et l’impressionnant. Parmi les fonctionnalités disponibles (selon les finitions ou en option), citons un affichage tête-haute agrandi, un éclairage d’ambiance paramétrable, une installation audio signée Bowers & Wilkins à 20 HP, un diffuseur de parfum, un chargeur de smartphone sans fil, les sièges avant massants, la clim’ auto à 4 zones ou encore le toit panoramique avec l’option Sky Lounge (effets lumineux et 23% plus grand). Fin du fin, les porte-gobelets avant sont chauffants ou rafraîchissants, histoire de combler les clients les plus exigeants.

Du costaud sous le capot!
C’est surtout le conducteur qui est le plus chouchouté lorsqu’on voit la longue liste des aides à la conduite. Outre le régulateur de vitesse avec fonction freinage et le détecteur de somnolence qui sont de série, l’éventail des systèmes d’assistance propose notamment l’assistant actif de maintien de voie, l’alerte de non-respect de la priorité, l’alerte de conduite à contresens ou encore l’assistant de stationnement qui prend tout en charge et va plus loin avec l’option «Reverse Parking Assistant». Celle-ci enregistre un parcours et est capable de le reproduire toute seule en marche arrière sur 50 mètres. Pratique pour sortir d’un long couloir étroit! Cela, sans compter tout ce qui se rapporte à la base roulante, à savoir la dernière plate-forme maison (CLAR), la suspension pneumatique (à hauteur variable et amortissement piloté), stabilisation antiroulis ou encore, la direction ActiveDrive à 4 roues directrices qui constitue une première sur un SUV BMW. Un arsenal qui n’est guère de trop pour calmer les ardeurs de ce baroudeur aux penchants sportifs. Un coup d’œil sur la gamme Maroc nous indique que le X5 ne jure que par de puissants blocs, du moins pour le moment. Ainsi, outre les motorisations essence (sur commande), à savoir le 6 cylindres en ligne de la version xDrive 40i (340 ch/450 Nm) et le V8 du X5 xDrive 50i (462 ch/650 Nm), les blocs diesel sont eux aussi costauds avec 265 ch/620 Nm pour le X5 xDrive 30d et 400 ch/760 Nm pour le X5 M50d. En fin d’année arriveront les versions 25d (4 cylindres de 231 ch) et 45e (hybride de 394 ch), qui élargiront le spectre de clientèle pour ce modèle dont les prix nous semblent d’ores et déjà bien étudiés. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages