A lire aussi

19-02-2019 09:03

Chambre des représentants. Un bilan en demi-teinte

À mi-mandat, la Chambre des représentants peine toujours à donner un coup de fouet aux propositions…
Rejoignez nous sur :

La filiale marocaine du groupe FCA lance la version restylée du Renegade, best-seller de Jeep l’an dernier. Au menu : un nouveau bloc essence, un peu plus de technologies embarquées et de la puissance... sous le capot comme dans le regard.

Avec près de 1.600 véhicules vendus en 2018, soit une progression annuelle de 39%, Jeep a démontré une bonne partie de son potentiel commercial sur le marché marocain. Un potentiel dont est conscient l’actuel PDG de Fiat Chrysler Automobiles Maroc, Francesco Monaco. Celui-ci a d’ailleurs déclaré : «Jeep est une marque clé pour l’image et la croissance du groupe FCA». Une phrase lâchée la semaine dernière lors d’une conférence de presse relative au lancement du Renegade dans sa version restylée. L’occasion pour FCA Maroc de rappeler que l’an dernier dans le royaume, le plus petit modèle de Jeep a réalisé plus de la moitié des ventes de ce label américain pionnier du tout-terrain et désormais à étiquette premium. Parmi les arguments que le Renegade met en avant, il y a son style carré et à l’ADN 100% Jeep. Dès lors, on comprend pourquoi sa silhouette générale a été préservée.

Un lifting léger mais perceptible
Pour ce restylage de milieu de vie, les designers de la marque se sont limités à un léger facelift (lifting de la face avant) plutôt qu’un profond relooking modifiant toute la carrosserie. Un coup de blush léger mais au résultat plutôt bien visible puisque le Renegade en ressort avec un regard plus affirmé que par le passé. En effet, outre le bouclier redessiné et la calandre retouchée, ce sont surtout les projecteurs ronds qui changent en étant désormais entourés d’un anneau à LED. Il est également possible d’avoir (en option) un éclairage full LED dont la luminosité est améliorée de 20% par rapport à des phares au xénon. À l’arrière, les blocs de feux paraissent inchangés même si le constructeur affirme avoir subtilement revisité leur graphisme interne. Enfin, de nouvelles jantes de 16, 17, 18 et 19 pouces font leur apparition s’ajoutant au vaste programme d’options de personnalisations proposées au catalogue comme par exemple des coques de rétroviseur à couleur spécifique.

Un intérieur mieux connecté
À bord, ces options personnalisables sont logiquement l’apanage des finitions hautes et concernent notamment les habillages décoratifs de la planche de bord et des garnitures de portes. Là encore, ce sont de menues évolutions auxquelles à eu droit le Renegade, lesquelles visent à améliorer la qualité perçue. En revanche, l’équipement se modernise un peu plus avec notamment l’adoption d’un régulateur de vitesse adaptatif et une interface multimédia UConnect offrant le mirroring sur un écran de 7’’ mais uniquement sur la finition la plus huppée. À ce titre, il faut savoir que la gamme Maroc du Renegade s’articule autour de quatre finitions dites Sport, Longitude, Limited et Trailhawk. Hormis un arsenal sécuritaire complet, le premier niveau affiche un équipement ordinaire incluant notamment la climatisation (manuelle), l’autoradio-USB-Bluetooth à écran tactile de 5’’, le capteur de pression des pneus et les 4 lève-vitres électriques. Reconnaissable par ses rails de toit et ses jantes alu’ de 16’’, le 2nd niveau ajoute surtout le radar de recul, le régulateur de vitesse, les phares antibrouillard, l’éclairage d’ambiance à bord, le frein de parking électrique et l’alerte de franchissement involontaire de ligne. Au sommet de la gamme, les finitions Limited et Trailhawk ont droit à plus d’équipements et notamment des jantes de 17’’, la clim’ auto bizone, l’accès main-libre et le démarrage par bouton, l’écran tactile 7’’ avec mirroring, les phares full LED, les rétros rabattables électriquement et le radar de stationnement avant. Destinée aux amateurs de conduite off-road, la finition Trailhawk se différencie par sa garde au sol surélevée, sa plaque de protection dans le soubassement, son contrôle assisté en descente ou encore sa transmission intégrale couplée à un sélecteur de mode (SelecTrac II).

Du diesel et boîte auto, en attendant l’essence
Entre autres options payantes, le Renegade peut disposer d’une caméra de recul (+3000 DH), d’une sono à 9 HP et 560 W (+6.000 DH), d’une sellerie en cuir (+12.000 DH) ou encore d’un toit ouvrant (+13.000 DH). Sous le capot, l’offre mécanique reste inchangée ou presque. Ainsi, on trouve toujours les diesel 1.6 litre Multijet de 120 ch et 2.0 l de 140 et 170 ch avec pour le premier le choix de la boîte (manuelle ou automatique) et le second une transmission strictement automatique (9 rapports) et intégrale (4x4). La grande nouveauté sera l’arrivée au courant du 2e trimestre d’une motorisation essence. Il s’agit du nouveau trois-cylindres de 999 cm3 appartenant à la famille FireFly. Ce 1.0 l Turbo de 120 ch de puissance pour 190 Nm de couple sera proposé en boîte manuelle et devrait constituer un joli ticket d’entrée pour la gamme Renegade «facelift», dont les prix n’ont curieusement pas été augmentés ! 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages