A lire aussi

12-11-2018 14:00

BIXPO 2018. L'ENSIAS décroche la médaille d'or

L'École nationale supérieure d'informatique et d'analyse des systèmes (ENSIAS), relevant de…
Rejoignez nous sur :

La marque premium du groupe PSA lève le voile sur le petit frère du DS7 Crossback. Beau, raffiné, suréquipé, électrifié et semi-autonome, le DS3 Crossback est prêt à relever les défis de demain. Assurément un SUV bien né !

Pour se donner les moyens de ses ambitions, DS Automobiles élargit sa gamme vers le bas en dévoilant le DS3 Crossback. Celui-ci comme l’indique son suffixe spécifique à la marque s’inscrit dans la lignée de son grand frère (DS7) et se range parmi les SUV. Sa révélation, la semaine dernière à Paris, a fait l’objet d’une série d’ateliers tenus au sein du DS Design Studio, une toute nouvelle ruche stylistique strictement dédiée au label chic du groupe PSA et au sein de laquelle une soixantaine de designers et maquettistes dessinent les DS de demain.

CMP, une plateforme inédite et multi-énergie
L’occasion pour nous de découvrir, en avant-première, les points forts du DS3 Crossback. À commencer par sa nouvelle plateforme dite CMP (pour Common Modular Platform) qui servira à d’autres modèles du groupe PSA et qui se veut «multi-énergie», en ce sens qu’elle est compatible avec différents types de moteurs (thermiques, hybrides et électriques). Ainsi et dès la fin 2019, le DS3 Crossback sera disponible en version 100% électrique dite E-Tense, dotée d’un électromoteur de 100 kW (136 ch) et disposant d’une autonomie supérieure à 300 km selon le nouveau cycle WLTP. «Nous avons choisi de mettre l’électrification au cœur de la marque DS», a rappelé Yves Bonnefont, directeur général de DS Automobiles. Puis d’ajouter avec beaucoup de conviction et en anglais : «electrification is the next luxury» (traduisez : «l’électrification est la prochaine étape du luxe automobile). Ce que les clients apprécieront le plus, c’est probablement le style réussi du véhicule, dont les «proportions sont idéales», selon les propres termes de Thierry Métroz, directeur du design de DS Automobiles.

Une réussite sur le plan esthétique
Avec une longueur totale de 4,12 m, le DS3 Crossback s’avère plus court que ses deux principaux concurrents (Audi Q2, Mini Countryman), mais il s’agit là d’un choix voulu et assumé par le constructeur et ses designers. En effet, à travers son encombrement réduit, ses porte-à-faux courts et ses surfaces vitrées réduites à l’arrière, ce véhicule affiche une silhouette dynamique, marquée également par une signature lumineuse distinctive. Les blocs de feux arrière cultivent un air de famille avec le DS7 Crossback, tandis qu’à l’avant on retrouve la calandre DS Wings entourée par un ensemble de modules à LEDs. Outre le boomerang vertical de diodes, ce sont surtout les projecteurs qui retiennent toutes les attentions, fort de leur système Matrix LED Vision. Autre détail stylistique frappant, l’aileron de requin sur les flancs constitue un joli clin d’œil à la DS3, première du nom. De profil toujours, le dernier-né de DS intègre des poignées de portes affleurantes à la carrosserie et se déployant automatiquement comme celles d’une Tesla ou d’un Range Rover Velar !

Des matériaux travaillés et un joli contenu technologique
L’élégance du DS3 se prolonge à son bord. Elle s’y exacerbe même ! Cuir nappa, Alcantara, aluminium guilloché, sellerie bracelet, couture à point-perle…comme sur le DS7, les matériaux utilisés sont de très haute facture, leur finition irréprochable et leurs combinaisons agencées en diverses ambiances dites «Inspirations» (Montmartre, Bastille, Rivoli, Opéra…). Point d’orgue de cet habitacle, la façade arrondie de sa console centrale qui s’inspire de la trame DS. Trônant sur cette console, l’écran tactile de 10,3’’ commande plusieurs fonctions, dont une interface multimédia reliée à une sono Focal Electra de 12 HP et 515 W ! L’auto reçoit aussi «de nombreux autres équipements de sécurité qui vont bien au-delà des standards du marché», dixit Yves Bonnefont. Citons notamment, le freinage automatique urbain, l’affichage tête-haute, la conduite autonome de niveau 2 ou encore l’accès et démarrage à distance via smartphone avec même la possibilité d’envoi d’une clé électronique via DS Smart Access ! Enfin, mécaniquement et en attendant la version E-Tense, le DS3 Crossback pourra compter sur des blocs essence et diesel (de 100, 130 et 155 ch) lors de son lancement mondial prévu pour le printemps 2019.


Thierry Métroz
Directeur du design de DS Automobiles

Combien de temps a nécessité la genèse stylistique du DS3 Crossback et quel en a été l’élément le plus challenging ?
De la feuille blanche au gel du style, en passant par le modelage numérique et celui de la maquette, le développement du design de ce modèle a nécessité un an. Parce que le DS3 Crossback repose sur une nouvelle plateforme, nous avons eu la chance de travailler dès le début avec les ingénieurs et d’avoir le style et les proportions qu’on voulait. Quant à l’élément le plus challenging, c’est l’aileron de requin qui reste une signature de la DS3 et que l’on tenait à reconduire sur cet SUV. C’était un vrai challenge pour arriver à intégrer ce détail de style sans casser le dynamisme du véhicule, tout en veillant à l’étanchéité des vitres et à une bonne visibilité.

Quel est l’élément stylistique du DS3 Crossback dont vous êtes le plus fier ?
Esthétiquement, j’apprécie cette voiture sous tous les angles, mais plus particulièrement l’arrière. Le DS3 Crossback a des proportions idéales, il est visuellement large, avec une petite lunette et des feux extrêmement fins, très technologiques et préservant l’air de famille avec le DS7 Crossback. Or, dans une marque, il est très important d’avoir une cohérence entre les modèles. J’apprécie aussi les projecteurs avant et leurs 3 modules à LED qui donnent un regard perçant et une bonne dose de caractère.

Dans votre métier, d’où tirez-vous votre inspiration ?
Dans notre travail, on s’inspire de différents milieux. On regarde beaucoup ce qui se passe dans l’architecture, dans le monde de la mode, de l’art, mais aussi dans la nature et les animaux. Il peut donc y avoir un rapprochement avec un animal, son attitude ou sa posture  ou encore un détail de sa physionomie, comme par exemple l’aileron de requin visible latéralement sur le DS3 Crossback.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages