Imprimer
Affichages : 1004

 

Dans le cadre des facilités juridiques assurées par la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), 779 prisonniers ont passé leur examen du baccalauréat au titre de la session de juin 2019, dont 17 en état de liberté.

La DGAPR indique, dans un communiqué, que 15 centres d’établissements pénitentiaires ont abrité les examens du baccalauréat dans un climat de discipline et de calme. Les candidats se répartissent en différentes branches, 35,55 pc en sciences humaines, 33,81 pc en lettres, 10,91 pc en sciences islamiques, 10,69 pc en sciences de la vie et de la Terre (SVT), 3,38 pc en sciences économiques, 2,94 pc en sciences physiques, 2,73 pc en sciences mathématiques, langue arabe, baccalauréat professionnel et sciences technologiques.

L’organisation des examens dans les établissements pénitentiaires se déroule sous la supervision et la coordination des cadres du ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, en application de la coopération entre ce département, la DGAPR et la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus.